Jeux de cartes divinatoires : tarot, oracles…

4/5 - 1 vote

Pour les amateurs de jeux de cartes traditionnels, le valet de pique représente le pouilleux dans le jeu du même nom, ou encore 20 points assurés à la belote s’il est atout. Pour les adeptes de cartomancie, il peut s’agir soit d’un rival, soit d’une personne destinée à nous remettre dans le droit chemin.

Les jeux de cartes divinatoires nous ouvrent donc les portes d’un autre univers, riche en symboles religieux et philosophiques, dont l’engouement ne faiblit pas depuis les années 1970. Nous allons décrypter pour vous les principales tendances de cette discipline.

cartomancie

Tarots et cartomancie

L’importance des enseignes

Contrairement à la plupart des jeux de cartes traditionnels (belote, tarot…), les enseignes ou couleurs revêtent une grande importance en cartomancie : chaque couleur possède ses caractéristiques propres, à la symbolique marquée. Désormais connues sous le nom de cœur, carreau, pique et trèfle, elles étaient à l’origine représentées par d’autres symboles : la coupe, le bâton, le denier et l’épée.

  • Le coeur (ou la coupe) est associé de manière assez évidente à l’amour, la joie, le bonheur. En tant qu’organe distribuant le sang dans le corps humain, cette enseigne est également fortement liée à la famille, pour les liens du sang qu’elle implique. Son dessin en forme de coupe évoquait le Graal.
  • Le carreau désigne à l’origine le projectile de l’arbalète : il apparaît également sous la forme du bâton (ou de la lance) dans les anciens jeux. Ces symboles évoquent la flèche, le déplacement d’un point à un autre, la violence : le carreau est donc assimilé au mouvement, à l’énergie, au voyage.
  • Le pique ou l’épée expriment le pouvoir du combat mais également de la justice : le glaive tranche et prend les décisions. Il est également rattaché à l’industrie, en tant que produit manufacturé par l’homme.
  • Le trèfle renvoie à au moins 2 symboliques : celle de la chance, de la protection (trèfle à quatre feuilles) mais également celle de l’argent (« avoir du trèfle » signifiait « posséder de l’argent », en argot). Il est associé au denier qui correspond parfaitement à ces 2 interprétations : le denier est effectivement une monnaie, mais les anciens tarots lui donnaient également la forme d’un médaillon ou d’un bouclier, qui évoque la protection.

Quelles cartes choisir ?

De nos jours, c’est le jeu classique de 32 cartes qui est le plus utilisé en cartomancie : simple à utiliser et à comprendre, il s’appuie sur les symboliques évoquées précédemment.

Néanmoins, les jeux de cartes divinatoires plus complets comme le jeu de tarot actuel ou, mieux encore, de tarot de Marseille, gardent les faveurs des utilisateurs plus exigeants. En effet, les 22 atouts (en réalité, 21+ l’excuse ou le mat dans la version marseillaise) occupent une place prépondérante dans la cartomancie. Ils représentent les arcanes majeurs en opposition avec les 56 autres cartes nommées arcanes mineurs.

Les Oracles : une symbolique riche

Les Oracles sont composés d’un nombre de cartes très variables, sans structure ni hiérarchie. Ils comportent un grand nombre de symboles et font la plupart du temps référence à des mythes ou légendes célèbres.

Oracle de la Triade

Sans doute le plus célèbre et le plus utilisé des Oracles à l’heure actuelle, il s’inspire des principes religieux et/ou philosophiques basés sur le concept de trinité. Il comporte 57 cartes (la première étant l’alpha, la dernière l’oméga).

Les symboles renvoient à des concepts aussi divers que la mythologie gréco-romaine, la kabbale, la franc-maçonnerie, la numérologie, le judaïsme…

Chaque carte est minutieusement décrite et illustrée, ce qui fait de cet Oracle un support parfaitement adapté pour ceux qui souhaitent débuter dans les arts divinatoires.

Autres variantes célèbres : Gé, Belline…

Il serait difficile de dresser une liste exhaustive, mais certains jeux de cartes divinatoires sont très utilisés de nos jours :

  • l’Oracle , très simple d’utilisation, remporte un succès considérable aussi auprès des professionnels de la voyance que chez les amateurs.
  • l’Oracle Belline s’inspire des astres et planètes du système solaire. Il est composé de 52 cartes (+ 1 qui représente la destinée).
  • l’Oracle hébraïque est composé des 22 lettres de l’aphabet hébreu, et vous emmène dans les mystères qui entourent la Kabbale

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non


Auteur : cedric
05/10/2014