Bridge

Cartes52 cartes Joueurs4
Niveaucomplexe

Le bridge est l’un des jeux de cartes en équipe les plus complexes. Ses quelques ressemblances avec la belote n’empêchent pas les bridgeurs de considérer leur pratique beaucoup plus noble (le bridge pour les aristos, la belote pour les populos…). Voici quelques bases pour comprendre ce jeu.

Parce que rien ne vaut la pratique, n’hésitez pas à vous y essayer gratuitement chez notre partenaire GameTwist :

Jouer au bridge >>

Règles du jeu

Le but au bridge est que l’équipe (nord-sud ou est-ouest) réalise son contrat défini dans une première phase de jeu et remporte le maximum de points.

Déroulement d’une partie

Les enchères

Tout comme à certaines variantes de la belote, une première phase d’enchères à lieu au cours de laquelle chaque joueur engage son équipe à remporter un certain nombre de levées avec ou sans atout.

Pour comprendre la valeur de ces annonces, il faut savoir que :

  • l’on peut enchérir avec ou sans atout, en tenant compte du fait que les couleurs d’atout ne se valent pas : SA (sans atout) >pique > coeur > carreau > trèfle
  • une enchère comprend forcément un chiffre entre 1 et 7, qui correspond à autant de levées. Cependant, il faut lui ajouter 6. En effet, comme avec un jeu de 52 cartes et 4 joueurs il ne peut y avoir que 13 levées de 4 cartes, remporter une partie consiste à au moins remporter 7 levées, soit 1 couleur ou SA + 6. A l’inverse, les enchères ne peuvent aller au-delà de 7 SA.

Le donneur fait la première annonce. La parole revient alors à l’adversaire de gauche qui peut soit :

  • passer
  • enchérir (faire une annonce obligatoirement supérieure : attention à la valeur de chaque couleur, par exemple l’annonce précédent votre tour à 4 pique > 4 trèfle même si dans votre jeu un atout trèfle aurait été formidable…)
  • contrer (affirmer que le joueur ayant fait la dernière annonce ne peut pas réaliser son contrat : cela changera le décompte final des points)
  • surcontrer (quelqu’un a contré une annonce et vous affirmez que si, le contrat est bel et bien réalisable : là encore, le décompte des points sera modifié)

Lorsque 3 adversaires ont passé après une enchère, celle-ci devient le contrat final à remplir.

Le jeu de la carte

L’adversaire à gauche de celui qui joue le contrat (le déclarant) pose la première carte, que l’on appelle entame. Quant au partenaire du déclarant, il étale son jeu aux yeux de tous et devient le mort : le déclarant jouera pour lui.

La principale règle est de jouer la couleur posée. Celui qui dépose la carte la plus haute remporte le pli et c’est à lui d’entamer le suivant. Cela vaut aussi si c’est le mort qui a la meilleure carte.

Si l’un des joueurs n’a plus la couleur demandée, il doit en jouer une autre, ce qui s’appelle « défausser ». Par contre, il ne pourra en conséquent pas remporter la levée.

Ces règles de base doivent être adaptées selon que le contrat est avec ou sans atout :

  • sans atout, la carte la plus élevée de la même couleur que l’entame gagne le pli, comme indiqué précédemment
  • avec atout (ou « à la couleur »), si un joueur n’a plus la couleur demandée, il peut soit défausser, soit « couper » avec une carte de la couleur d’atout. Dans ce dernier cas, il remporte forcément le pli quelle que soit la hauteur de la carte d’atout fournie… sauf s’il n’est pas le dernier à parler et qu’un adversaire suivant « surcoupe », c’est-à-dire fournit un atout supérieur

Le décompte de points

Au bridge, celui-ci s’avère assez complexe.

A la base, il existe 2 types de points :

  • les points de manche ou « de levée »
  • les points de pénalité ou au contraire de prime

Nous vous expliquons dans les très grandes lignes ci-après :

Points de manche

L’équipe jouant le contrat marque des points en fonction de la couleur d’atout :

  • 20 par levée avec un contrat à trèfle ou carreau
  • 30 s’il est à coeur ou à pique
  • 40 pour la première levée s’il est SA et 30 pour les suivantes

Points d’honneur

  • Les cartes les plus hautes, à savoir les figures + les as et les 10, sont appelées « honneurs » au bridge. S’ils sont détenus dans une couleur d’atout, ils rapportent des points supplémentaires, entre 100 et 150.
  • Si lors des enchères, il y a eu un contre, l’équipe remportant son contrat gagne 50 points de prime.
  • Les levées supplémentaires rapportent également des points en bonus : par exemple, si le contrat du déclarant est 2 pique et qu’il remporte finalement 10 plis, il obtient des points pour les 2 levées au-delà du contrat.
  • A l’inverse, les levées manquantes font marquer des points à l’équipe en défense (celle qui doit empêcher la réalisation du contrat).

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non