Comment tricher aux jeux de cartes : Belote, Poker, Rami, Tarot…

4.5/5 - 8 votes

Cet article concerne plus spécifiquement la triche en ligne : pour la triche en live, c’est-à-dire en parties physiques, veuillez consulter cet article.

On dit souvent que le meilleur moyen de ne plus subir la triche aux jeux de cartes serait de jouer en ligne pour éviter toute falsification du jeu. En réalité, il existe de nombreux moyens de contourner les règles des différents logiciels  : on vous les dévoile dans cet article. Bien heureusement les sites de casinos en ligne proposant des bonus à l’inscription comme Circus se prémunissent contre toutes formes de triche.

Le tricheur à l'as de trèfle, G. de La Tour

Le tricheur à l’as de trèfle, G. de La Tour

Poker

La triche au poker est un phénomène bien connu qui semble même remonter aux origines de ce jeu. Aujourd’hui, nous sommes bien loin du tricheur typique des westerns et des albums de Lucky Luke qui cachait les As dans sa manche, et pourtant rien n’a changé : le poker reste très exposé car c’est un jeu où transitent d’importantes sommes d’argent.

Avec l’essor du jeu en ligne, les techniques se sont adaptées et sont devenues plus sophistiquées. Il y a 2 grands types de « triche » au poker en ligne :

  • La collusion et/ou l’utilisation de plusieurs comptes (interdite par toutes les rooms)
  • Les logiciels assistants et le tracking des joueurs (pas toujours interdits)

Techniques basées sur la collusion

La collusion consiste à collaborer avec un ou plusieurs joueurs de la table au détriment des autres adversaires. S’il est difficile de communiquer sans se faire repérer en live, cela est au contraire très facile en ligne puisque personne ne vous voit. Il est donc tout à fait possible pour 2 joueurs d’une même table de communiquer ensemble par téléphone, skype ou via un chat sans que les autres joueurs ne se doutent de rien !

Echange d’informations

L’intérêt le plus évident d’être de mèche avec d’autres joueurs, spécialement lorsqu’il s’agit d’une partie en ligne, est de pouvoir se communiquer des informations. Si on a vu certains joueurs live utiliser des codes de signaux à base de gestuelle faciale et de grimaces diverses et variées, il reste en effet bien plus facile d’utiliser n’importe quel logiciel de discussion, et c’est surtout moins risqué.

Montrer ses cartes

Il est plus discret de montrer ses cartes lorsque l’on joue en ligne…

Les informations que les joueurs peuvent se communiquer sont avant tout leurs mains, ce qui leur permet de coordonner leurs moves et en particulier de désigner un collecteur dont le rôle sera de miser et de ramasser l’argent tandis que les autres feront monter les enchères en bluffant.

Chip Dumping

Le Chip Dumping est la principale technique de triche utilisant la collusion : elle consiste à donner volontairement ses jetons à un joueur complice. En ligne, il faut donc mettre en place un stratagème crédible pour donner l’impression que le joueur 1 se fait rafler la mise par le joueur 2, alors qu’ils sont en fait de mèche…

La technique peut être utile dans plusieurs optiques :

  • Multiplier le stack d’un des joueurs par le nombre de ses complices dans le but de lui donner plus de profondeur de tapis
  • Réapprovisionner le stack d’un des joueurs s’il est en difficulté

Evidemment, la subtilité est de mise pour que le move passe inaperçu !

Techniques basées sur l’utilisation de données statistiques et de logiciels tiers

Cette partie est sujette à discussion : en effet, tous les joueurs ne considèrent pas qu’utiliser des sites de statistiques ou des logiciels tiers soit réellement de la triche. Pour autant, ces derniers sont bels et bien interdits par certaines rooms et créent une inégalité au détriment des joueurs qui n’en utilisent pas.

Utilisation des statistiques et tracking des joueurs

Dans la mesure où elles ne sont pas intégrées dans un logiciel assistant, l’utilisation de statistiques trouvées sur des sites tels que Sharkscope ou d’autres bases de données ne sont pas expressément interdites. Elles permettent d’obtenir, en recherchant simplement le pseudonyme d’un adversaire, toutes sortes d’informations sur lui :

  • Statistiques sur les mains jouées et couchées
  • Courbe des gains
  • Horaires de jeu habituelles
  • Parties favorites…
Sharkscope graphique

Graphique des profits d’un joueur sur Sharkscope

Toutes ces données permettent de savoir à quel type d’adversaire on a affaire, de connaître d’avance son style de jeu et ainsi d’adapter le sien pour le vaincre. Par exemple, un adversaire qui vous surveille sur Sharkscope peut savoir dans quels tournois vous risquez d’être vulnérable pour vous attaquer au moment propice, ou encore avec quel type de mains vous avez l’habitude de vous coucher.

Si vous considérez cela comme de la triche, sachez que cette pratique est désormais considérée comme normale dans le monde du poker en ligne, et que vous êtes régulièrement « traqué » par d’autres joueurs. Pour ne pas en pâtir, vous n’avez donc que 2 solutions possibles :

  • Utiliser vous-même les bases de données pour jouer sur un pied d’égalité avec vos adversaires
  • Changer régulièrement de pseudo pour ne pas pouvoir être tracké trop longtemps

Logiciels assistants et modifications du HUD

Certains logiciels permettent de modifier l’interface graphique (HUD) d’une room de poker afin de l’augmenter avec des conseils en temps réel ou des informations sur les autres joueurs. S’ils intègrent les statistiques des bases de données évoquées plus haut, ils sont généralement considérés comme de la triche. Pokerstars, qui est l’une des salles de référence pour jouer en ligne, considère par exemple qu’il est acceptable d’utiliser un logiciel permettant de profiler ses adversaires à partir d’information recueillies par l’utilisateur, mais qu’il est interdit d’y associer des statistiques partagées sur des bases de données. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la liste des logiciels interdits par Pokerstars.

Sharkscope HUD

Le Sharkscope HUD est interdit par la room Pokerstars

En effet, un joueur qui utilise un logiciel en collectant ses propres données devra jouer un nombre très élevé de mains avant de pouvoir disposer de données conséquentes sur suffisamment d’adversaires pour que cela fasse une réelle différence. En revanche, certains HUD comme celui mis à disposition par Sharkscope fournit des données en temps réel sur tous les joueurs présents à la table, ce qui peut rendre la partie inéquitable.

Belote

Dans la mesure ou un logiciel est incorruptible et purement aléatoire, on peut dire qu’il existe moins de possibilités de triches à la belote en ligne qu’en physique. En effet, de nombreuses magouilles sont rendues pratiquement impossibles grâce à la fiabilité des sites :

  • Modifications des résultats
  • Distribution crapuleuse
  • Marquage des cartes…

Pour autant, la belote en ligne soufre d’un grand fléau : la collusion. Comme au poker, il est encore plus facile de communiquer son jeu à son partenaire lorsque l’on joue sur internet, car personne ne pourra le remarquer. Il n’est pas rare de tomber sur une équipe de joueurs se trouvant dans la même pièce ou se concertant via des logiciels de discussion comme Skype.

Belote

En revanche, il n’existe pas de logiciel permettant de traquer les statistiques des joueurs comme au poker : pourtant, cela permettrait paradoxalement de mieux repérer les tricheurs !

Voici donc quelques conseils à suivre pour éviter de se faire filouter :

  • Arrêtez de jouer si vous avez l’impression de perdre systématiquement
  • Consultez les différents forums : les principaux tricheurs sont généralement bien connus de la communauté, essayez de connaître leur pseudonymes à l’avance
  • N’hésitez pas à prévenir un administrateur du site sur lequel vous jouez si vous avez l’impression que 2 partenaires se communiquent leur jeu

Rami

Sur internet, le Rami semble être l’un des jeux les moins touchés par la triche. Cela est du au fait que le Rami en ligne reste assez peu répandu et donc plutôt convivial : mettre en place un véritable plan de triche serait donc une arnaque de très petite ampleur étant donné le faible trafic concerné.

Néanmoins, il reste tout à fait possible de tricher au Rami en ligne via la collusion ou par la collecte et l’utilisation de statistiques.

La complicité, tout comme à la belote ou au poker, est difficile à empêcher totalement : il suffit que 2 joueurs d’une même partie se connaissent et communiquent entre eux pour s’allier contre les autres joueurs.

Mais le véritable danger pour le Gin Rummy en ligne viendrait plutôt d’éventuels logiciels permettant de retenir les cartes jouées et ainsi de fournir des statistiques en fonction des cartes défaussées, prises ou non prises. A l’heure actuelle, un tel logiciel ne semble pas exister mais n’en resterait pas moins assez simple à développer.

En attendant, de nombreux joueurs n’hésitent pas à se munir d’une feuille de papier et d’un stylo pour noter les cartes déjà sorties et calculer eux-même les probabilités. Cette technique peut être considérée comme de la triche, mais a l’avantage de rester à la portée de tous : on peut donc dire que les joueurs restent a priori sur un pied d’égalité.

Tarot

TarotLe Tarot ne manque pas de possibilités de tricher en ligne :

  • L’anti-jeu dans l’espoir de provoquer l’abandon de l’adversaire
  • Des logiciels de triche peuvent exister pour certains sites
  • La collusion est possible comme dans de nombreux autres jeux

L’histoire du Tarot sur internet a été éclaboussée de certains scandales de triche dus à des logiciels tiers qui permettaient de dévoiler instantanément les cartes des adversaires. Depuis, la sécurité des différents sites proposant de jouer au Tarot (Mundijeux, Gameduell, Ludicash…) a été grandement renforcée et il n’existe normalement plus de faille permettant de frauder aussi facilement.

En revanche, certains joueurs n’hésitent pas à pratiquer l’anti-jeu : à condition d’en avoir soi-même de solides, il est possible de jouer sur les nerfs de l’adversaire, par exemple en attendant systématiquement la dernière seconde du temps imparti pour jouer son tour. Il n’est alors pas rare de provoquer un « ragequit », c’est à dire de provoquer l’abandon par l’énervement…

Enfin, la bonne vieille méthode qui consiste à s’allier avec un autre joueur de la partie en cours est tout aussi efficace, d’autant plus qu’elle est généralement beaucoup moins surveillée au Tarot qu’au Poker !

Black Jack

Le Black Jack est célèbre pour les trésors d’inventivité qu’ont déployés les tricheurs dans les casinos pour battre le croupier : ordinateurs de poche pour compter les cartes, dispositifs mécaniques pour tirer des cartes de sa manche, collusion avec le croupier…

En ligne, toutes ces techniques sont inapplicables. Surtout, la célèbre méthode du comptage des cartes, qui est l’un des seuls réels moyens de battre le jeu en physique, ne peut pas être utilisée dans un casino en ligne à cause du  générateur aléatoire de cartes.

En revanche, il existe 2 types de triches spécifiques au Black Jack en ligne :

  • Les robots ou « bots »
  • Les logiciels permettant de décrypter un générateur aléatoire de nombres

Les Black Jack bots

Black Jack botLes « Black Jack bots » sont des logiciels robots conçus pour jouer à la place du joueur en adoptant automatiquement la meilleure stratégie et donc en minimisant le taux de perte. Certains de ses robots sont effectivement capable de réduire l’avantage du casino, c’est à dire le taux de perte moyen, aux alentours de 0,5%, ce qui est comparable à celui d’un joueur professionnel !

Attention cependant, la plupart de ces bots sont payants et ne fonctionnent pas sur tous les casinos en ligne. Surtout, ils sont illégaux, tout comme le casino en ligne sur lesquel vous les utiliserez…

Logiciels de décryptage

Certains logiciels beaucoup plus poussés peuvent permettre de prédire les prochaines cartes générées aléatoirement. A force d’analyser d’énormes quantités de résultats, ces logiciels sont capable de percer à jour les générateurs aléatoires de nombres utilisés par les sites de Blackjack… Difficiles à trouver, ces logiciels sont le plus souvent développés par des hackers expérimentés. De plus, les salles de casino en ligne sont très au fait du risque représenté par les pirates et améliorent régulièrement leur algorithme pour rendre la tâche impossible.

Attention :

Panneau dangerCertaines techniques de triche en ligne qui sont révélées dans cet article sont interdites par la plupart des plateformes de jeu. Jeuxdecartes.net n’encourage en aucun cas leur utilisation mais les répertorie afin que les joueurs sachent mieux les repérer et ainsi s’en prémunir.

Pour ceux qui seraient tentés par l’aventure, sachez que les conséquences peuvent être sérieuses, allant du bannissement de la room aux poursuites pénales, avec passage par la case prison dans les cas les plus graves… A bon entendeur !

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non


Auteur : Numa_PM
10/04/2015